Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Chronique de Krokmou

Le Cinema = art consistant à montrer d'énorme GIF animée avec du son et une histoire... C'est en gros comme ça qu'il faudrait le voir... Et accessoirement, je travaille dans un cinema ! Instagram : coaster51 Page Facebook : La Chronique De Krokmou

The Suicide Squad (IMAX Laser) de James Gunn avec Margot Robbie, Viola Davis, Joel Kinnaman, Jai Courtney, Idris Elba, John Cena, David Dastmalchian, Sylvester Stallone, Daniela Melchior, Pete Davidson, Sean Gunn, Peter Capaldi, Steve Agee, Michael Rooker, Flula Borg, Nathan Fillion, Alice Braga, Mayling Ng, Juan Diego Botto, Storm Reid et Taika Waititi.

Publié le 2 Août 2021 par Charley Smith in The Suicide Squad, James Gunn, Idris Elba, Margot Robbie, Viola Davis, John Cena, David Dastmalchian, Sylvester Stallone

The Suicide Squad (IMAX Laser) de James Gunn avec Margot Robbie, Viola Davis, Joel Kinnaman, Jai Courtney, Idris Elba, John Cena, David Dastmalchian, Sylvester Stallone, Daniela Melchior, Pete Davidson, Sean Gunn, Peter Capaldi, Steve Agee, Michael Rooker, Flula Borg, Nathan Fillion, Alice Braga, Mayling Ng, Juan Diego Botto, Storm Reid et Taika Waititi.

Vu le 2 Août 2021 en IMAX Laser.

Encore une fois, un groupe de personne aux aptitudes hors-normes est recruté par Amanda Waller pour une mission suicide. Cette fois, ils vont sur une île afin de détruire le projet Starfish.

Alors que vaut ce soft reboot de la ô combien décrier première version de Suicide Squad de David Ayer ?
Cette fois, c’est James Gunn qui s’en charge, le réalisateur des Gardiens De La Galaxie a-t-il réussi à exporter sa patte chez Warner/DC ?

Encore une fois, James Gunn est à l’écriture et à la réalisation, il utilise le matériel DC comme il utilise le matériel Marvel. Il s’amuse avec les personnages. J’ai envie de vous dire que la scène d’intro résume le film.
C’est con, c’est bancale mais au final, le but recherché est là.

On va commencer comme à chaque fois, mais sans grande surprise, James Gunn est un bon réalisateur. Il sait faire les choses. Mais encore une fois, c’est pas une surprise, c’est toujours plus simple d’écrire et de réaliser ensuite. On sait quel vision on aura pour notre film !
Au final, le film a une esthétique assez particulière avec de très bon moment, très visuel.
La réalisation est différente de d’habitude, dans le sens où il a essayé des nouvelles choses (notamment les Zoom à la J.J.Abrams ! Mais si, je suis sûr que vous en avez déjà vu des Zoom à la J.J.Abrams !) et aussi d’autre petite chose qu’il ne faisait pas chez Marvel Studios.

Le casting est très fort, parce qu’en plus de mentir, il tue 60% du casting dans les 10 premières minutes du film donc bon, c’est pas très grave si personne se souvient d’eux ! Pour ceux qui est reste, ils sont tous plus ou moins bon ! Pour une fois, je n’ai pas une aversion pour Harley Quinn pendant tout le film, ce qui est peut-être une bonne chose, je sais pas.
Idris Elba est bon, il sait y faire de toute façon, il n’est plus à recommander.
David Dastmalchian est tout aussi bon, c’est d’ailleurs son deuxième rôle dans un film DC Comics, puisqu’il a joué dans The Dark Knight de Christopher Nolan. Ici, il joue un névrosé qui peut lancer des pastilles arc en ciel, oui, dis comme ça, c’est completement con mais pour le coup, dans le film, ça marche plutôt bien.
Gros pouce en l’air pour John Cela qui m’a épaté lors d’une scène en particulier vers la fin du film, un bon point pour le film. Alors que je trouvais que son jeu dans Fast & Furious 9 trop plat, toujours la même tronche. Ici, James Gunn a su faire quelque chose de lui !

Les effets spéciaux sont géniaux ! Entre King Shark, Weasel, Starro, Sebastian ou TDK, je trouve que les effets sont tous très bien foutu ! J’ai vraiment pris un plaisir à regarder le détails des écailles de King Shark ou la texture des poils de Weasel et Sebastian. Vraiment très beau travail, je valide fortement !

La musique est bonne sans être extraordinaire et les musique utilisé dans le film ne reste pas en tête donc bon, on a vu James Gunn plus en forme que ça pour les musiques.

En fin de compte, The Suicide Squad essaye de rattraper les erreurs de son prédécesseur, sans que l’on sache trop où le film se situe dans le Timeline du DCEU… Du fait de souffrir de son grand frère, on ne cesse de le comparer à l’ancien. Et en y regardant de plus près, The Suicide Squad ne fait pas forcément mieux.
La question reste la même ! Comment tu veux faire en sorte qu’un groupe de méchant soit des héros ? C’est censé être des méchants, tu peux pas en faire des anti-héros adorable. Il n’y a qu’un personnage qui reste plus ou moins méchant tout du long, c’est Peacemaker.
Le reste sont encore une fois des héros. Ils ne sont pas célébrer comme les Avengers le sont mais ils finissent quand même par sauver le monde, ce qui est une chose que les héros font. Et le postulat de base des comics, je sais pas comment ils s’en sortent, mais au cinema, je suis désolé mais pour moi, la formule n’est pas gagnante. Oui, il y a des personnages qu’on apprécie, oui, c’est fait exprès, mais ça ne marche pas. On peut pas rendre un supposé méchant, gentil !

De ce fait, le film est bon parce qu’il y a de bonne blague, l’action rend très bien et on passe un bon moment, mais le fond, notamment sur le fait que les méchants sauvent le monde, ça marche pas. Et vous serez du même avis que moi en voyant ce qui se passe à la fin. Il devrait s’en battre les couilles, mais c’est pas le cas.

Je conseille ce film qui peut vous faire oublier la version de David Ayer, mais franchement, c’est pas gagné pour moi.

J’ai envie de faire un petit aparté sur le film : en France, nous avons un organisme qui s’appelle le CNC. Il finance des films, aide les salles et évalue les films qui passe au cinéma en France.
J’ai vu Old récemment qui a une classification « Interdit aux moins de 12 ans ».
J’ai vu The Suicide Squad qui a une classification « Avertissement ».
Entre nous, je ne sais absolument pas combien Warner a payé le CNC pour avoir cette classification. Pour moi, le film mérite amplement un label -12 ans. Entre King Shark qui avale un mec tout cru, les mecs décapité, le sang qui gicle partout, les seins à l’air, une bite clairement visible, et le nombre de truc trash et gore, je comprends pas comment le film s’en sort sans une interdiction. Même Spirale - L’Heritage de Saw peut paraitre moins gore que ça, c’est abusé !

Commenter cet article