Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Chronique de Krokmou

Le Cinema = art consistant à montrer d'énorme GIF animée avec du son et une histoire... C'est en gros comme ça qu'il faudrait le voir... Et accessoirement, je travaille dans un cinema ! Instagram : coaster51 Page Facebook : La Chronique De Krokmou

Mulan (Disney+) de Niki Caro avec Liu Yifei, Donnie Yen, Tzi Ma, Jason Scott-Lee, Yosun An, Ron Yuan, Gong Li et Jet Li.

Publié le 7 Septembre 2020 par Charley Smith

Mulan (Disney+) de Niki Caro avec Liu Yifei, Donnie Yen, Tzi Ma, Jason Scott-Lee, Yosun An, Ron Yuan, Gong Li et Jet Li.

Vu le 6 septembre 2020.

Hua Mulan, fille ainée de Hua Zhou, prend la place de son père dans l’armée que l’empereur lève pour se battre contre un envahisseur venu du Nord. Elle cache son identité de femme à tout son régiment pour ne pas apporter le déshonneur sur sa famille. Jusqu’au moment où elle ne peut plus cacher sa véritable identité.

On va commencer par le début ! Je n’avais pas vu le film d’animation de Disney avant aujourd’hui. Et j’ai été déçu par le film d’animation. Je sais pas si mes attentes étaient hautes où si j’ai trop grandi (peut-être un peu des deux) mais je n’ai pas plus aimé que cela le film d’animation. Alors je suis tout à fait conscient que certain vont crier « déshonneur sur ma famille, déshonneur sur moi, déshonneur sur ma vache » mais je donne mon avis rapide sur le film, et je trouvais ça expédié…

A partir d’ici, je spolie donc si vous n’avez pas vu le film mais que vous lisez quand même… Je peux rien faire pour vous !

Et on attaque enfin le live action qui aurait du sortir au cinéma et que finalement Disney a décider que non (merci M. Chapek, pas certain que Bob ou Michael aurait eu les co****** de faire ça de leur temps).
On attaque donc le premier remake live action Disney réalisé par une femme. Le film commence pendant l’enfance de Mulan, alors qu’elle chasse une poule, elle met la pagaille dans son village, monte sur le toit et manque de se tuer du haut du toit ! C’est sans compter sur son Chi qui lui permet d’avoir des pouvoirs un peu magique et donc elle a des réflexes plus développé que la plupart des autres personnes… Vous le sentez venir ? Non ? Même pas.

Oui, oui, dans le film, ils expliquent que le Chi compose toutes choses dans l’univers et qu’il nous traverse à tout moment. Que l’on peut le concentrer et que chez certaine personne, ils peuvent l’utiliser plus aisément que les autres. Vous le sentez mieux venir ou toujours pas ?

Bon, on est clairement sur la Force dans Star Wars. Manque plus que la prise de sang pour qu’on dise que Mulan a plus de Chi que l’Empereur…

Outre le fait que la Force/le Chi fasse partie de l’univers de Mulan, ils ont retiré Mushu (les chinois ne sont apparement pas très friand d’humour) et les chansons du film d’animation (et encore moins friand de comédie musicale). Pour l’un, c’est dommage, pour l’autre, c’est tant mieux. Je vous laisse deviner lequel est quoi !

C’est pas pour autant que le côté magique et mythologique est abandonné puisque nous avons la présence des anciens dans l’apparition du Phoenix, dans certaines de combat et dans la sorciere. Alors on va reprendre une petite chose. Tout le monde se souvient des combats dans des films d’art martiaux asiatiques où le protagoniste et l’antagoniste volent sur 10 mètres, se battent pendant 3min 30 dans les airs sans tomber. Dans Mulan, c’est justifié par le fait qu’elle a le Chi. Pour les autres, il n’y a aucune explication, peut-être l’aide de la sorcière.

Après les détails qui m’ont déçu dans le film, on va parler de ce qui m’a choqué. Et pour le coup, il n’y a qu’une chose qui m’a choqué. Une intention de réalisation que je ne comprends absolument pas dans le film. Sur certain plan, si vous regardez le film, vous pourrez voir que la caméra se concentre sur Mulan et que le reste autour est flou et un peu exagéré. Alors déjà que Mulan est au centre du plan, pas besoin d’exagéré les contours de l’image pour diriger l’oeil sur elle. C’est assez compréhensible que si la caméra est au centre de l’image, on doit regarder Mulan.
A part cela, le film bénéficie d’une bonne réalisation, notamment avec certain plain qui sont ultra cadrés et qui suive à merveille le mouvement à l’écran sans être incompréhensible. Et un très jolie plan en drone lors de l’entrainement, quand vous le verrez, vous saurez c’est lequel.

L’histoire est developpé, et étiré le plus possible pour faire 2h (qui est un peu long, on aurait pu retirer 2-3 choses assez facilement). J’ai aussi fais une remarque sur un plan, Mulan pleure et à genoux dans un fond un peu orange. Ce plan m’a fait pensé au plan de Furiosa dans Mad Max Fury Road. Sauf que dans Fury Road, ce plan a un impact particulier, d’abord il montre la détresse de Furiosa, ensuite qu’elle s’en veut d’avoir embarqué les filles dans cette guerre inutilement et tout en étant ignorante de la situation et enfin comment elles vont toute s’en sortir. Dans Mulan il veut rien dire. Elle a été expulsé de l’armée parce que c’est une femme et si elle rentre, elle déshonore sa famille. Genre le village n’est déjà pas au courant d’où est Mulan. Ça doit bien faire un mois qu’elle a disparu, les soldats sont passés et le père est encore dans le village, donc un peu plus ou un peu moins, c’est pas gênant.

Les combats sont bien chorégraphie et j’ai l’impression que les acteurs (à part Donnie Yen) ont pris des cours ce qui rend mieux à la caméra que 75 plans d’un même combat, sur-cuté et incompréhensible.

On va passer aux acteurs maintenant.
Liu Yifei, que je n’ai vu dans aucun autre film auparavant donc aucun point de comparaison, joue très bien, j’ai vu une version réelle du film d’animation et elle sait joué, ça se voit. Quand elle pleure, elle ne grimace pas (comparé à certain acteurs dont l’expression est souvent incompréhensible quand il pleure).
Donnie Yen, pas besoin de faire de la pub pour le monsieur, après 4 films IP Man, Rogue One A Star Wars Story, xXx Reactivated et environs 60 films à son actif, il n’est plus à prouver que c’est maintenant lui qui reprends en partie le flambeau de Bruce Lee et Jet Li dans le cinéma hollywoodien.
Mention spéciale à Jason Scott Lee qui fait un excellent méchant et mention spéciale aux maquilleurs sur le film puisque les cicatrices font réels et franchement bravo.

Et pour ceux qui ne vont pas la reconnaitre, il y a un caméo de Ming-Na Wen à la fin du film (dans le palais, elle annonce Mulan à l’Empereur). Pour les incultes, Ming-Na Wen a joué dans Marvel’s Agents Of S.H.I.E.L.D.,  Stargate Universe, mais c’est aussi et surtout la voix original de Mulan dans le dessin animé. Donc respect pour l’avoir introduit dans le film, pour le clin d’oeil !

Pour résumé, il y a des choses qui m’ont dérangé, d’autre qui m’ont plu. Si vous voulez voir le film, regardez, je pense que vous ne serez pas déçu. Ce n’est pas le film de l’année, mais c’est pas mal, ça se regarde bien.

Commenter cet article